Tourisme : réflexions sur les évolutions à venir… dans le monde… Et à Saint-Antonin ?

Dans des articles liés aux rencontres dédiées au tourisme, les Entretiens de Vixouze, consacrés au tourisme du futur, dans le Cantal, les 7 et 8 septembre, (http://lesentretiensdevixouze.com/) quelques points qui nous concernent sont abordés : nous avons « piqué » quelques élements pour notre propre réflexion…

Le sommaire des entretiens est également signifiant : il mériterait que les questions abordées au niveau national soient également abordées au niveau de Saint-Antonin…  Le numérique, l’ubérisation, le phénomène Airbnb, le réchauffement climatique, le patrimoine naturel et historique…

Le Tourisme, levier du développement des territoires?

Le tourisme à la campagne sera-t-il sauvé par les plateformes collaboratives?

Quels pourraient être les rôles d’un Etat dans la promotion des tourismes en 2050 ?
Quelles stratégies pour les destinations-marques des territoires ?

Data et tourisme : uberisation ou nouvel eldorado ?

La data est le nouvel or noir. Les acteurs traditionnels du tourisme en regorgent mais les nouveaux entrants, les pures players de la data comme Uber, Airbnb, Booking ou encore Blablacar, excellent dans son extraction, son utilisation et sa valorisation. Parfois au détriment des acteurs historiques.

Ces derniers peuvent-ils encore tirer leur épingle du jeu ? De quels moyens disposent-ils ? Une collaboration avec les pures players est-elle envisageable ?


EXTRAITS

Attention aux nuisances dues à la surfréquentation

Tourisme du futur ? Peut-être, mais demain n’est-il pas ancré dans hier ?

Pour ce spécialiste, trois populations devront pouvoir profiter mutuellement de cette économie. Les touristes, certes, mais aussi les habitants et les employés. Ce qui exige une revalorisation des métiers du tourisme. Et une plus grande attention aux questions de surfréquentation dont les nuisances sont de moins en moins acceptées. En raison des dégâts écologiques, mais aussi de la tranquillité des résidents. Certaines régions du globe (comme les Cinque Terre en Italie, ou l’île de Pâques, entre autres) imposent des quotas de touristes.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/08/31/les-voyageurs-pelerins-du-xxie-siecle_5179132_3234.html#KMTEjbemUx4oSv4g.99

———
« Les touristes ne recherchent plus la consommation brutale. Ils ne vont plus privilégier la beauté des lieux, mais le caractère émotionnel fort, attaché à leur histoire », estime Patrick Tacussel, sociologue.
 
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/08/31/les-voyageurs-pelerins-du-xxie-siecle_5179132_3234.html#KMTEjbemUx4oSv4g.99