Le grand trou noir de l’intercommunalité : où est la démocratie participative ?

Les lises se battent pour conquérir les mairies qui pourtant ont de moins en moins de pouvoir

Sur les intercos on ne dit pas grand chose alors qu’elles sont « hors circuit démocratique ». Lisez ce petit billet du journal le Monde

L’ intercommunalité, « grande oubliée » de la transition démocratique ?

A quoi sert de développer la concertation à l’échelle communale si les décisions sont prises ailleurs ? Dans un texte publié à l’occasion des municipales de mars, des chercheurs et praticiens, réunis au sein de l’Institut de la concertation et de la participation citoyenne (ICPC), s’inquiètent de voir l’intercommunalité demeurer la « grande oubliée » de la « transition démocratique », au risque de créer « un hiatus entre les lieux où l’on débat et ceux où l’on décide ».

Collecte et traitement des ordures, réseaux de transport, implantation des entreprises, construction des logements et des équipements… C’est en effet à l’échelle de l’« interco » (ou de l’EPCI, l’établissement public de coopération intercommunale) que se décident aujourd’hui les politiques publiques qui ont un impact direct sur le quotidien des communes. Or, son fonctionnement « ne favorise pas la transparence du débat public et l’influence des citoyens sur les politiques locales », estime le sociologue David Guéranger, chercheur au Laboratoire techniques territoires et sociétés et auteur, avec Fabien Desage, de La Politique confisquée. Sociologie des réformes et des institutions intercommunales (éditions du Croquant, 2011).L’intercommunalité a « recentré et opacifié le pouvoir municipal, car elle fonctionne comme un club de maires », ce qui tend à « exclure les autres acteurs : élus des conseils municipaux, militants politiques, citoyens ».

Dans le prochain numéro de la revue Mouvements, le chercheur en science politique Guillaume Gourgues invite à « politiser les intercommunalités, rurales ou urbaines », par « la construction d’une vision critique » de ces institutions. De son côté, le Manifeste pour une démocratie locale réelle,publié par le média d’investigation indépendant Médiacités, appelle à généraliser l’élection directe des élus intercommunaux et à « favoriser le contrôle de l’action des collectivités par le grand public ».

Could create table version :No database selected