Aménager Saint-Antonin ? Quelques exemples pour voir ailleurs

Le dossier s’appelle Une Voirie pour Tous   – Rues et espaces publics à vivre – et il propose des fiches qui méritent le voyage !

Source : https://www.cerema.fr/

Chédigny : un village devenu jardin

« Rendre la rue aux habitants, en faire un espace de vie, de rencontre, pour le plaisir devenu trop rare de pouvoir flâner, jouer dans un bel endroit, en prenant le temps de s’attarder à y saluer ses voisins ou amis » : telle était l’idée initiale de la municipalité.

Progressivement, les circulations ont été repensées, les vitesses apaisées, certains espaces publics réaménagés. Le projet s’est appuyé sur une végétalisation très importante, qui fait sa spécificité. Près de mille rosiers, plusieurs centaines d’arbustes et des milliers de vivaces ont pris place et métamorphosé les rues, transformant le village en jardin et rendant les lieux attractifs et conviviaux pour les habitants et les visiteurs.

La suite est (pour ceux que cela intéresse) accessible gratuitement sur la fiche du Cerema : cliquez ici fi0920-uvt_chedigny_web_0 pour accéder aux 12 pages de cette publication toute fraîche

Le Cerema est une instance qui autrefois s’appelait Certu (ministère de l’Equipement) et qui réfléchit aux problèmes d’urbanisme, d’aménagement, de mobilité… C’est auprès du Cerema que j’avais proposé de faire de Saint-Antonin un cas-école pour gérer la mobilité et l’accessibilité dans une cité historique peu propice à la circulation motorisée et au stationnement. Sans suite à ce jour !

 

Une autre fiche, de la même source, s’appelle :  De la voie circulée à la rue habitée

La rue est bien plus qu’un espace de circulation. C’est le lieu de la vie locale, un lieu habité. En général, la circulation focalise l’attention du concepteur, du gestionnaire ou du propriétaire de la voie. Pour autant, la place à accorder aux riverains est capitale car, eux aussi, ont des besoins et des usages à satisfaire. En outre, le rôle des riverains peut être décisif pour favoriser la qualité et l’ambiance d’une rue. Cette fiche a pour sujet les rues résidentielles et les rues à faible trafic où la vie locale a besoin de se développer. Elle présente des expériences de collectivités qui se sont appuyées sur la contribution des riverains pour développer un espace à leur usage – le frontage – contribuant à développer les conditions favorables à l’expression de la vie locale, à l’apaisement de la circulation et à l’image de la rue.

lien pour accéder à la fiche : FI02915 UVT07 VoieCirculee

et enfin une troisième fiche avec une promesse fort alléchante : un aménagement qui contribue au développement du commerce et à l’expression de la vie locale ! 

La commune de Vic-la-Gardiole a saisi l’opportunité de la déviation de son centre bourg pour transformer une voirie très routière par son aspect et son fonctionnement, en une rue au carac- tère urbain et convivial.

Le projet a su s’appuyer sur le contexte architectural et historique de la cité pour mettre en valeur la voie et les espaces publics. Au final, en redonnant toute leur place aux modes actifs (marche à pied et vélo), cet aménagement a pleinement contribué au développement des commerces et à l’expression de la vie locale.

Lien ici pour le téléchargement : FI01019 UVT05_VicLaGardiole

 

Could create table version :No database selected