Citations d’architectes : de Notre-Dame (Paris) à la place des Moines (Saint-Antonin)

Le débat sur la flèche de Notre-Dame a fait rage jusqu’au moment où la raison l’a emporté sur des rêves de « créativité »  et de « modernité » délirantes. Deux citations à point nommé permettent de faire un parallèle entre Notre-Dame et Notre place des Moines

Jean Nouvel : (tribune dans le Monde) :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/10/jean-nouvel-notre-dame-l-architecture-et-l-amnesie_6048556_3232.html

« Pourtant, des voix se sont récemment élevées pour déplorer cette décision « réactionnaire » pour les uns, « manquant d’audace » ou d’« esprit rebelle » pour les autres. La modernité aurait-elle pour but, encore et toujours, de détruire et d’oublier ? Certains l’ont cru au cours du XXe siècle ! Pourtant on sait, aujourd’hui, que la modernité consiste aussi à « continuer l’histoire ». »

Jean-Paul Philippon, architecte du patrimoine, rappelle la Charte de Venise :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/08/10/notre-dame-il-est-heureux-qu-on-se-soit-range-a-l-avis-des-experts_6048567_3232.html

« La destruction d’une partie d’un édifice n’est pas le meilleur argument pour lui substituer une partie supposée plus actuelle si celle-ci ne s’appuie sur aucune utilité nouvelle et si l’emploi des techniques actuelles en permet la restitution, c’est ce que recommande la charte de Venise [adoptée en 1964, elle fournit un cadre international pour la préservation et la restauration des bâtiments anciens]. »


Ajoutons que pour les architectes, le défi est ailleurs : l’insertion de l’édifice dans la ville, le parvis dans Paris

Jean Nouvel  dit qu’il faut : « repenser le territoire qui l’environne et la relation qu’il entretient avec elle »

Philippon : « Ne serait-ce pas enfin l’occasion de doter Notre-Dame, dont le cadre romantique fut asséché par Haussmann et la Préfecture de police, d’un programme de plus grande valeur culturelle et d’un parvis de plus justes proportions au moyen d’une création architecturale contemporaine ici amplement justifiée ? Mais, tandis qu’on bataille sur la flèche, ne se prépare-t-il pas là en silence un grand centre commercial ? »

La place des Moines vaut bien un débat citoyen parce qu’elle représente un bien commun qui ne se décide pas en petit comité...

Les débats sur la place des Moines ont abordé ces deux aspects : modernité ou patrimoine ? et le rapport entre la place et la ville de Saint-Antonin, cette place coupée de la ville par un flux de circulation, une ligne de stationnement de voitures et un manque d’animation sur place, à double sens du terme.

Could create table version :No database selected